Votez pour ce site au Weborama

lundi 19 janvier 2009

VENDREDI 13


Sous-titre : Les ados c'est comme les curés....ça devraient pas exister
Genre : Jason et les adosnautes


Pour ceux qui n’ont eu la chance de ne pas voir ce film, je tiens à signaler que....ce n’est pas grave, ce film creusant le sillon de la débilité la plus grande en symbiose avec une mise en scène insipide, un jeu d’acteurs déplorable et un rythme digne d’un monologue de Fidel Castro. Donc vous pouvez éventuellement ne pas lire la suite et retourner faire autre chose ( ce qui sera toujours mieux que de traîner sur le Web au lieu de vivre sa vie ) .

Y’en a qui reste ? bon allons y alors.

Une bande de djeunz boutonneux ( on les voit pas les boutons mais c’est à cause du maquillage, on me l’a fait pas à moi ! ) totalement crétins et crétines arrivent au bord d’un lac pour passer leur été dans un camp de vacances à s’occuper de chiards, de moutards, de morveux de tous types. Sauf que là on les verra pas, vu que c’est AVANT l’ouverture que cela se passe.
Bref, donc ils arrivent et au lieu de mettre en ordre le camp, ils passent leurs temps à relire Proust, à s’abreuver de culture gréco-romaine, et à disserter sur la place de la peinture flamande dans la révolution française, hein ? non en fait ils ne font que boire, fumer et baiser ( ils font aussi caca, mais ça on le voit pas, le caca étant métaphorisé par l’intégralité du métrage ).
Et alors ? alors rien, mais rien du tout, sauf que les garçons sont rigolos dans leurs shorts moulants façon joueurs de foot de l’As St Etienne des années 70.
Et puis vlan ! V’là t’y pas que l’autre qu’est censé être mort il y a longtemps, en fait il est pas mort ! Et non ! Il a passé plus de 20 ans dans l’eau, il est un peu fripé mais sinon il pète la forme le Jason ( oui c’est son nom, ça veut dire le fils de Ja en anglais. ), sa mère aussi d’ailleurs, ils sont fous tout les deux et ils tuent tout le monde et voilà.

Alors quand je lis sur Wikipédia, je cite « Le réalisateur crée une œuvre d'anthologie sous plusieurs aspects, et intègre tous les éléments propices aux grands classiques des films d'horreur : décors magnifiques, suspense haletant jusqu'au final, musique obsédante et angoissante, meurtres à l'arme blanche en gros plan,... Et que dire du jeu excellent des acteurs. ».
Je me dis que soit Wikipédia c’est de la merde ( pas la peine de me faire un procès, je suis pauvre ), soit celui qui a écrit ceci a du sérieusement fumer la moquette.
Soyons clair, et pas la peine de me contredire, je déteste cela, ça me fait des remontées acides dans l’estomac !

1 / Si vendredi 13 est une oeuvre d’anthologie, moi je suis curé défroqué.

2/ Si ce sombre étron conservateur posséde des décors magnifiques, je mange un âne ! Un lac, trois morceaux de bois pour le camp et 5 arbres, c’est pas un décor magnifique, c’est un décor )

3 / Si ce joint de culasse encrassé possède un suspens haletant, c’est uniquement pour les asthmatiques.

4 / Les meurtres ça dure en tout quoi ? 2 minutes. On fait un montage et puis c’est bon on jette le reste.

Il parait qu’il y a eu je ne sais combien de suites à ce truc, il parait aussi que Jason a un sac à patates sur la tronche à un moment. Même l’acteur a donc eu honte qu’on le reconnaisse !

Et dire qu’on va se fader un remake.
Question ? Comment transformer le purin en or ?
Réponse : on peut pas.

Encore une bouse tonitruante comme je les aime.

BEATI PAUPERES SPIRITU (Bienheureux les pauvres d'esprit.)


Ca c'est la fin ! On croit qu'il est mort, mais nan ! il va reviendre vous faire chier pendant 30 ans le Jason !

Le tour de France sans dopage, c'est sûr c'est pas télégénique.

Même pas capabe de nous montrer un nichon, franchement je vous jure


Est-ce bien le moment de regarder s'il a de la fièvre ?

Tu te rends compte ? On a cartonné avec cette merde ! J'y crois toujours pas

Aprés "Little big man", voici "Little big con "


6 commentaires:

Ghidorah a dit…

Je suis relativement en accord avec toi sur tout les points sauf que - et que nous le voulions ou non - c'est effectivement une oeuvre d'anthologie. Il va falloir faire avec.

Je suis tout de même étonné d'apprendre que tu est un curé défroqué. Il me semble que tu est un peu jeune pour ça.

CAMIF a dit…

Je ne fais pas mon âge, c'est pour ça

Gérald a dit…

Non mais, ce slasher n'a rien à faire au rayon bouses du Supermarché en faillite Camif!!!!!!

Celticxoan a dit…

Comme il est méchant....^^
Moi qui suis fan de slasher je ne peux qu'avoir une autre vision de ce film (quoique certains points sont parfaitement vrais).
Mais c'est un vrai régal de voir des films bien aimés se faire descendre de la sorte.

CAMIF a dit…

Vendredi 13 n'est pas un film mais un concept. Il mérite donc que l'on s'y attaque.

Cayoux33 a dit…

Tu es difficile avec ce film mais c'est tellement drôle =d ! Je suis tombé par hasard sur ton blog, génial !