Votez pour ce site au Weborama

jeudi 14 août 2008

300


Sous-titre : Heureusement ils n'étaient pas plus nombreux
Genre : Indegistion de testostérone

Qu’est ce qui est con comme la lune ?
Plus bête qu’un âne mangeant du foin ?
Beau comme un coucher de soleil sur la ville de Wroclaw en Basse Silésie polonaise, avec les usines comme dernier terrain vague ?
Couleur gerbure ?
Faisant passer une exposition de peintures d’un foyer du troisième âge pour une exposition de Picasso ?
Dialogué avec une finesse qui ferait passer un animateur de radio libre pour le futur prix Nobel ?
Historiquement suspect ?
Recelant un « message » guerrier, militariste et machiste que l’on avait plus vu depuis la rubrique mots-croisés du « Völkischer Beobachter « cher au regretté Joseph Goebbels (je dis regretté, car il est mort sans que je l’aide à le faire ) ?
Joué par des acteurs hydrocéphales à l’envers, dont le tour de muscle est inversement proportionnel à la qualité de leurs interprétations ?

Tellement bourré de CGI qu’on se demande bien pourquoi on se fait encore chier avec une caméra ?

Une seule réponse en forme de chiffre maudit : 300.

300 raisons de fuir
300 raisons de hurler à l’escroquerie
300 raisons de s’en battre les parties génitales après les avoir trempées dans la confiture (ben quoi ?)
300 fois pire que le plus mauvais des films d’héroic-fantasy italiens ( et pourtant y’en a !)
300 haut-le-cœur
300 raisons d’acheter un sac à vomi
300 raisons de maudire Zach Snyder pour cet étron qui sent la mamie pas fraîche.

Le dialogue qui tue :

Xerxès : - Comment oses-tu t'opposer à moi, qui suis prêt à tuer n'importe lequel de mes hommes pour obtenir la victoire ?
Léonidas : - Et moi, je mourrai pour n'importe lequel de mes hommes...

Sont cons ces militaires !

Encore une bouse comme je les aime, mais qui cette fois sent le sépia.

-Dis Papa, c'est quoi ce truc ?

- Ca ? C'est le stérilet de ta mère que j'ai arraché avec les dents afin de t'avoir. On est pas des fiottes nous les Spartes !

Comme ça devait faire mal à l'époque les suppositoires !
Fais moins le malin le petit chaperon rouge sans sa cape à la con !

Homme blanc, sans rire la mienne elle fait ça...de diamétre.


La Polka, c'est pas encore au point à Sparte

Un vide grenier à Sparte, c'est quand même autre chose


- Qu'es tu fais Môman ?

- Mon fils, nous Spartes, faire toujours caca dans céréales.




















5 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ce moment de franche rigolade ;))))

Goregirl

CAMIF a dit…

Serviteur

Celticxoan a dit…

Mais nan il est bien ce film...avec tous ses ralentis, il me laisse le temps d'aller au frigo chercher ma bière !
Et pis c'est le seul film qui fait concurrence au calendrier des rugbyman du Stade Français.
Bon hop vivement Sparta versus Stade Français...

CAMIF a dit…

Le Stade Français il peuve se les mettre où je pense leurs pom-pom girls, leurs voitures éléctriques, et leurs maillots roses.
L'Américanisation du rugby, pouaahhhh !!

Anonyme a dit…

mais non, l est super et superbe, ce flm. c'est sur qu'en cherchant la petite bete on trouve toujours quelque chose a dire mais, serieusement, on est pas mal sur mon lieu de taf a l'avoir vu et on l'adore presque tous !
je pense pas que tu travailles avec moi !
salut